Leadership au temps du coronavirus – L’essor de la banque data driven

Pierre Bittner | 21.04.20

Nous vivons un choc mondial en temps-réel. Bonne nouvelle : la banque fera face ! Elle fait même partie intégrante de la solution. Elle reste et restera le moyen le plus efficace pour mettre en relation individus et entreprises. En ce moment, sans banque, le monde s’arrête. Mais pour tenir son rôle, elle n’échappera pas à d’importants efforts. A-t-elle d’autres choix ?

La banque va devoir se restructurer profondément : faire d’importants efforts d’économie, changer ses modes de travail, réinventer son modèle d’affaire. Elle va devoir changer. Rapidement.

La donnée, les analyses avancées et l’IA sont au cœur de cette transition accélérée. Quelles actions doivent prendre les leaders des institutions financières pour devenir une banque data-driven ?

1. L’institutionnalisation du télétravail pour réduire les coûts fixes

Pour répondre à ses problèmes de coûts fixes élevés, l’usage du télétravail sera prolongé au-delà de la période de confinement. 22% des employés des institutions financières travaillant actuellement à domicile pourraient ne jamais retourner au bureau après la crise selon Aite Group. Les méthodes mises en place pour coopérer à distance se verront institutionnalisées. Le rôle de manager évoluera pour renforcer l’intelligence collective des équipes. Cette démarche sera accompagnée par des outils d’analyse collaboratifs et l’apprentissage de la communication par la donnée.

2. Renforcement de la résilience opérationnelle

Autre chantier, le renforcement de la résilience opérationnelle qui limitera l’usage de certains dispositifs offshore ou externalisés. L’opérationnalisation de l’IA permettra de réduire les coûts tout en permettant un meilleur passage à l’échelle et l’élargissement des périmètres couverts.

3. Baisse de la profitabilité, disruption des chaînes de valeurs

Comme en 2008, la part des produits structurés va diminuer. Les offres vont se simplifier ce qui aura un impact sur la profitabilité des banques. Nous verrons cependant apparaître de nouvelles technicités : la capacité d’anticiper, de prévoir, de tourner la barre rapidement pour faire face aux tumultes à venir. Il faut que la banque soit en mesure d’agir tout de suite.

 Ces nouvelles techniques requièrent le déploiement de solutions de stockage et de traitement de la donnée avancées qui permettent de manipuler efficacement l’intégralité de l’historique client. Ces entrepôts de données nouvelles générations sont disponibles dès à présent sur les Cloud publics.

4. Digitalisation des produits et des services

En 2019, la part médiane d’utilisateurs actifs de services bancaires mobiles était de 36% selon le Cornerstone Advisory, la création en digital de prêts à la consommation représentait 12% du volume et les comptes de dépôt créés en ligne étaient à 2%. Toutes ces statistiques vont tendre vers 100% en très peu de temps.

En permettant d’accéder librement à de la donnée qualifiée et à des services d’analyses avancées, les banques valoriseront leur patrimoine d’informations et renforceront la fidélité de leur client.

***

Organisation data driven : la clé pour la banque de demain

La banque va donc se digitaliser et innover sur ses offres. Pour cela, il faut se recentrer et mieux comprendre ses clients. Il faut avoir accès à la donnée de façon granulaire instantanément et avoir les personnes capables de l’analyser. La crise a changé notre structure mentale. Elle pousse notre capacité d’adaptation à son maximum. Il est temps d’adopter de nouvelles façons de travailler et de collaborer.

banque data driven
Les institutions financières qui ont mis la donnée au cœur de leur capacité voient l’avenir avec confiance. Que ce soit à la direction financière, sur les financements, sur les marchés de capitaux, en gestion d’actifs ou au sein des opérations, des risques et de la conformité, les banques Data Driven seront les grandes gagnantes de cette crise.

Vous souhaitez échanger sur un de ces thèmes ?

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous !

Références

Cet article vous a plu ? Partagez-le :)