Finance durable et ISR : Les stratégies d’investissement

par | 08.07.19

Dans cette deuxième vidéo de la série « Finance durable et ISR », Grégoire présente les différentes stratégies ISR.

Grégoire Hug, Head of Product et cofounder de WeeFin revient sur les stratégies ISR : d’exclusions normatives, sectorielles, éthiques ; best in class ; d’engagement ; thématiques et enfin à impact social.

Résumé de la vidéo

Exclusions sectorielles, normatives et éthiques

Exclure des titres d’un univers d’investissement en se basant sur des données extra-financières a été la première stratégie historiquement employée par les gérants. Aujourd’hui c’est encore la plus répandue.

Plusieurs types d’exclusion sont possibles : le premier type d’exclusion possible sont les exclusions sectorielles. Dans ce cas-là un secteur entier est interdit à l’investissement comme par exemple le tabac ou l’armement.

Ensuite on peut utiliser des standards internationaux. La norme la plus utilisée pour faire cela, c’est le pacte des nations unies qui définit notamment des critères sur les droits de l’homme, ou les normes internationales du travail.

Enfin on peut décider de se baser directement sur la notation extra financière de chaque entreprise et décider d’un filtre d’investissement basé sur ces notes. On peut par exemple décider d’éliminer les 30% des pires notes ESG rencontrées sur tout l’univers.

 

Best in class

Cette deuxième stratégie est la plus intégrée avec le processus d’investissement financier. L’idée est d’utiliser la notation extra-financière pour mieux sélectionner les titres sur lesquels je souhaite investir le plus. L’approche la plus fréquente est l’approche dite  » best-in-class »:  dans ce cas-là c’est au sein d’un même secteur le gérant va décider de surinvestir les titres en se basant sur leurs notations extra-financières.

Par exemple la notation Sustainalytics me ferait préférer Apple à Amazon sur le secteur technologique.

Cette intégration ESG peut se faire en amont ou conjointement avec le processus d’investissement financier.

 

Engagement

Lors d’une stratégie d’engagement, l’idée de l’investisseur n’est pas de sélectionner directement les entreprises les plus durables mais au contraire de les accompagner vers de meilleurs standards.

Il va pour se faire entamer un dialogue direct avec l’entreprise et peut utiliser ses droit d’actionnaires. Son but c’est de faire infléchir la stratégie des entreprises vers des standards environnementaux et sociaux meilleurs.

Les géants pétroliers ont par exemple été engagés par les investisseurs pour faire infléchir leur mix énergétique vers des énergies plus durables.

 

Stratégies thématiques et à impact social

Les deux dernières stratégies sont émergentes mais plus petites en taille. D’abord les investissements thématiques sont comme leur nom l’indique, un investissement sur lequel je privilégie un thème en particulier que je considère comme vertueux. Les gérants ISR sont de plus en plus nombreux à avoir utilisé le thème de l’approvisionnement en eau ces dernières années pour créer des fonds d’investissements. C’est une thématique qui prend en effet de l’ampleur avec le réchauffement climatique.

Enfin, l’investissement à impact social consiste à privilégier l’impact social avant la performance financière lorsque je réalise un investissement, donc de renverser l’ordre.

 

Les stratégies d’investissements ISR sont nombreuses. Par ailleurs elles peuvent être également combinées les unes avec les autres. Les possibilités sont donc grandes d’autant plus que ces stratégies sont systématiquement intégrées avec des stratégies financières diverses et variées.

 

Vous souhaitez mettre en place une stratégie ISR ?

WeeFin vous accompagne de A à Z !

Cet article vous a plu ? Partagez-le :)